La chronique des Bridgerton (Tome 9) – Julia Quinn, aux éditions J’ai Lu

Du mariage d’Edmund Bridgerton et de Violet Ledger sont nés huit enfants, héros de la Chronique des Bridgerton. Mais que sont devenus Daphné, Anthony, Benedict, Colin, Éloïse, Francesca, Gregory et Hyacinthe ? Des années plus tard, les mariages et les naissances ont apporté leurs lots de doutes et de bonheurs. La famille s’est agrandie et, sous le regard serein et bienveillant de lady Violet, la dynastie Bridgerton se retrouve pour une dernière fois.Vous souvenez-vous de lady Whistledown, dont les chroniques alimentaient les ragots du Tout-Londres ? Pour notre plus grand plaisir, elle a repris sa plume acerbe et drôle, et nous narre la saison de deux délicieuses débutantes.

J’espère que vous allez bien. Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de La chronique des Bridgerton de Julia Quinn, publié chez les éditions J’ai Lu, que je remercie infiniment pour l’envoi ! Dans ce livre, nous retrouvons le neuvième et dernier tome de cette saga.

Si vous souhaitez découvrir mon avis sur les tomes 1 et 2, je vous laisse ma chronique juste ici, vous pouvez découvrir ici mon avis sur les tomes 3 et 4, par ici vous avez mon avis sur les tomes 5 et 6 et (enfin) mon avis sur les tomes 7 et 8 juste ici.

Par le biais de ce dernier tome, nous revenons sur la vie de nos personnages favoris : la famille Bridgerton au grand complet et, bien évidemment, notre très chère Lady Whistledown à travers ses chroniques. Dans la première partie de ce roman, nous découvrons de nombreux épilogues sur tous nos protagonistes mais des années plus tard. Mon cœur se gonflait de joie face aux retrouvailles avec chaque membre de cette famille que j’aime tant. Ce que j’apprécie d’autant plus, c’est de voir leurs évolutions à travers le temps ; que ce soit entre eux, par rapport à leurs enfants respectifs ou encore par leurs couples si touchants.

J’ai dévoré chaque épilogue, chaque nouvelle aventure, que nous offrait Julia Quinn grâce à ce dernier tome. Selon moi, c’est ce petit bout de nostalgie et d’affection qu’il manquait à cette saga pour qu’elle soit totalement complète. J’ai pu retrouver toutes ces personnes si attachantes que j’ai pu découvrir à travers les tomes précédents et tous les souhaits que j’avais vis-à-vis d’eux ont été exaucés. J’ai refermé ce livre avec le cœur débordant de tendresse, apaisée de les savoir heureux et plus que bien entourés.

« À présent qu’elle avait posé les yeux sur lui, elle ne pourrait plus jamais les détacher de son visage, ni de la vie qui s’ouvrait devant elle, pleine et parfaite »

– Julia Quinn, La chronique des Bridgerton : tome 9, p. 276.

La seconde partie du roman nous offre deux romances tout aussi touchantes mais, néanmoins, moins prenantes. Je pense qu’il aurait fallu quelques pages supplémentaires pour que j’arrive vraiment à m’attacher aux protagonistes présents. Bien évidemment, cet ajout reste une belle découverte ainsi qu’une belle lecture puisque plonger dans ce monde m’avait énormément manqué. De plus, ce fut vraiment plaisant de retrouver la présence de Lady Whistledown avec ses chroniques devenues si mythiques ! C’est en lisant cette partie de ce neuvième tome que je me suis rendue compte qu’elle m’avait vraiment manqué.

La plume de Julia Quinn est toujours aussi addictive, construite, réfléchie et addictive à souhait. J’ai pu redécouvrir sa magnifique écriture et le pouvoir qu’elle avait sur moi, toujours bel et bien présent. C’est pourquoi je compte bien continuer ses sagas notamment Les Rokesby où l’on va retrouver la famille Bridgerton, bien loin de celle que l’on connait déjà. Bien évidemment, je ne peux que vous recommander de découvrir cette saga surtout si vous aimez les romances historiques ! Et si jamais vous hésitez encore, vous pourrez toujours regarder la série inspirée des Bridgerton disponible sur Netflix ; cela vous donnera une idée de cet univers que j’aime tant.

Et vous, avez-vous lu cette saga ? Qu’en avez-vous pensé ? Sinon, vous avez déjà visionné la série Netflix ? Dites-moi tout !

À bientôt,

Jess

  • Autrice: Julia Quinn
  • Editeur : J’ai Lu
  • Traduction : Léonie Speer, Cécile Desthuilliers
  • Publication : 5 janvier 2022
  • ISBN : 978-2290371954
  • Pagination : 512 pages
  • Prix : 15,90€
  • Ma note : 17/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s